Quelles aides pour l’Afrique au temps du coronavirus

FMI, 100 milliards de dollars
Le Fonds monétaire international l’a dit dès le début de la crise, il dispose d’une puissance de feu de 1 000 milliards de dollars pour ceux de ses 189 membres qui ont besoin d’argent. La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva est particulièrement attentive aux pays à faibles revenus, en particulier les pays africains. Les fonds disponibles en urgence ont été portés à 100 milliards de dollars. Depuis quelques semaines tous les pays africains qui en font la demande reçoivent une aide d’urgence à travers deux mécanismes, la facilité de crédit élargie (FEC), prêts à taux zéro pour les pays à faibles revenus, et l’instrument de financement rapide (IFR) , prêts à conditions avantageuses ouvert à tous les pays. De plus, le Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes a été remanié et sera porté à 1,4 milliards de dollars. Il permet aux pays devant faire face à des échéances de dette de recevoir une compensation sous forme de dons. 19 pays africains viennent ainsi de voir dotés pour six mois, période pendant laquelle c’est le FMI qui paye leurs dettes.

Banque Mondiale, 14 milliards de dollars pour l’Afrique et sur quinze mois 160 milliards supplémentaires pour les pays en voie de développement
La deuxième grande institution financière mondiale a, elle aussi, sorti le chéquier avec en ligne de mire les aides aux entreprises, quelle que soit leur taille. Pour l’Afrique, la Banque mondiale est bien décidée à épauler tous les secteurs et insiste notamment sur les besoins du secteur informel, sachant que l’immense majorité des travailleurs en Afrique sont dans ce cas. Huit des 14 milliards de dollars iront aux entreprises.

BAD, Banque africaine de développement, 10 milliards de dollars
Le plan annoncé par la BAD est le plus ambitieux jamais élaboré par l’institution panafricaine. 1,4 milliard de dollars sur les 10 iront directement au secteur privé. Le reste est réparti entre une aide directe aux États et le renflouement du Fond africain de développement.

Union européenne, 14 milliards d’euros
Annoncée par la présidente de la Commission européenne, Ursula Von Der Leyen, l’enveloppe ira à 90% aux pays africains, et en particulier aux entreprises qui bénéficieront de 8 milliards d’euros sur les 14 proposés. Il s’agit en grande partie de fonds disponibles via les FED, les Fonds européens de développement, et de réallocation de ressources déjà budgétisés pour les pays du Sud. La France qui participera à ce plan annonce en plus 1,2 milliards d’euros en aide sanitaire et alimentaire pour un groupe de dix-neuf pays.

Afreximbank, 3 milliards de dollars
La banque d’import-export africaine a elle aussi concocté son plan de soutien à l’Afrique. Les fonds qu’elle rend disponibles serviront aux pays qui en ont besoin à financer les opérations de commerce international sur lesquelles ils sont engagés. Il s’agit essentiellement de facilité de crédit accordées aux Banques centrales.

Source: http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200414-dettes-pays-africains-les-grands-cr%C3%A9anciers-tombent-d-accord-moratoire

0 Reviews

Write a Review

Read Previous

[VIDÉO] COVID-19 / Maurice : aucun cas positif noté en 48 heures, la vigilance reste de mise

Read Next

[VIDÉO] COVID-19 / Maurice : Aucun cas positif répertorié ce mardi 14 avril après 301 tests effectués