St-Louis Gate: Pad & Co Ltd confrontée à une affaire de fausses garanties bancaire

Les premières répercussions de St-Louis Gate commencent pleuvoir. Pad & Co Ltd, une firme de construction cité dans le Summary Report de l’Office of Integrity and Anti-Corruption de la Banque Africaine de Développement (BAD) qui vient d’être placée sous administration volontaire, le 7 juillet, se voit être confrontée une affaire de fausses garanties bancaires de Rs 210 M.

Selon nos renseignements, PAD & Co Ltd, faisant face à un gros problème de liquidités, a porté son choix sur la firme d’experts comptables BDO en tant qu’administrateur. Désormais, c’est Georges Chung qui s’occupe des affaires courantes de cette firme de construction, regroupant quelque 900 employés. Ces derniers se retrouvent dans l’expectative par rapport à leur sort. Il faut dire qu’une première réunion a été convoquée entre l’administrateur, Georges Chung et les directeurs de PAD & Co, hier, mardi. Selon les premières indications, les discussions ont porté sur l’évaluation financière de la compagnie.

Autre fait saillant: une éventuelle rencontre considérée comme étant “déterminante” est prévue avec les créanciers en vue de décider de la mise en liquidation ou pas de l’entreprise. Entre-temps, il nous revient que l’administrateur doit impérativement trouver des fonds pour compléter les contrats, lesquels ont été décrochés par la PAD & Co Ltd à travers le pays. On dit toujours qu’un malheur ne vient jamais seul. En sus d’être mise sous administration volontaire, la firme PAD & Co Ltd fait face à une enquête du CCID sur des allégations entourant six fausses garanties bancaires se chiffrant à Rs 210 M. Des sources policières, nous apprenons que la National Developpement Unit (NDU) et l’Airports of Mauritius Ltd (AML) ont consigné de déposition au CCID dans cette affaire de fausses garanties bancaires. Selon nos recoupements, la Hong-Kong and Shanghai Bank Corporation (HSBC) a rapporté cinq cas impliquant six faux documents portant son entête au CCID en début d’année, lesquels lui auraient été soumis par PAD & Co.

Pour sa part, la NDU serait en présence de fausses garanties portant sur plusieurs dizaines de millions de roupies pour des projets dans le nord du pays. La police devrait être saisie de cette affaire à brève échéance. Par conséquent, des questions se posent: Faut-il exclure Pad & Co Ltd des appels d’offres publics ?

St-Louis Gate: Pad & Co Ltd confrontée à une affaire de fausses garanties bancaire

 

[ad_2]

Source link

0 Reviews

Write a Review

Read Previous

[VIDÉO] Blanchiment d'argent : M. Seeruttun réitère l'importance accordée par le GM à cette lutte

Read Next

MSAW : Un animal coûte Rs 260 par jour